Friday, November 10, 2006

FROM QUEBEC CITY: TWO IMAGES BY ALEXANDRE FATTA



1 comment:

enrique lechuga said...

Ces deux tableaux comme la majorité des peintures d'Alexander ne viennent que de l'hypnalgie. La douleur et l'angoisse traversant le mirroir. Lui, reste fatigué comme un harpon de charogne. Belles, trés belles